maracuja, la longue route autour du monde

Quitter le monde de Newton

Jeudi 23 Octobre

 

Il y a une semaine à cette même heure, je prenais le départ de cette "Longue route"... Quitter le monde de Newton, aux qualificatifs de gravité, pesanteur... pour le monde d'Archimède synonyme de pousser vers le haut, de flotter, dans un immense espace de liberté... Le Grand Large!
Beaucoup d'entre vous m'ont souhaité "bon courage"... Le courage je l'ai et même il m'a fallu de la tenacité pour surmonter les galères de ces 2 annnée de préparatifs... C'est de la chance dont j'ai besoin, et ceux qui m'ont précédé dans ce projet n'en n'ont pas eu, car il faut être pragmatique... Obligés soit de faire escale pour réparer, se soigner, se ravitailler... soit carrément obligés d'abandonner pour les mêmes raisons... 24 inscrits , 19 partants en 2018, 3 bouclent le tour sans escales, 5 avec escalessss, les autres abandonnent. Sur la GGR ( Golden Gobe Race) 22 participants qui en 2018 faisaient le meme parcours : 4 seulement à l'arrivée.
Réaliser un rêve ???? Il ne faut pas rêver, être lucide... Je ne suis pas mystique, je ne pratique pas la méditation, le yoga, ni de "travail sur moi"... Plutôt épicurien tendance gaulois... Le plaisir d'être en symbiose dans un univers menacé, savourer le partage avec l'espace qui m'entoure : ses vagues, ses oiseaux, ses poissons, ses couleurs, ses senteurs, ses palpitations ... Tous mes sens en éveil avant de se fier aux appareils qui font perdre le sens marin .... En solitaire au large, on ne triche pas , on est seul : à la fois roi de l'univers et minuscule grain de poussière soumis aux météos bonnes et mauvaises  (bizarre que l'on qualifie la méteo humainement de capricieuse !! Elle est naturelle et nous sommes en train de la dénaturée).... J'espère que l'on ne maîtrisera jamais ces phénomènes qui nous rappellent que nous sommes des humains et que la nature n'a pas vraiment besoin (envie ??) de nous.

Cessons la philosophie pour revenir à des choses plus "terre à terre". Ce soir pour fêter cette premiere semaine je vais m'ouvrir une boite de conserve de confit de canard accompagné de pommes de terre rissolées et d'un bon verre de bordeaux !! LA QUESTION  que je me pose : cette boîte de conserve vide, je la jette (3 200 m de fond, à 500 km des côtes) pour faire un petit abri à une petite créature abyssale ou je la garde dans mes déchets ?

JE VOUS POSE LA QUESTION, votre choix sera le mien.
Merci à tous ceux qui m'ont envoyé des messages sur le blog et surtout un grand merci à WILLY qui le gère.

 

A demain!



25/10/2019
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres