maracuja, la longue route autour du monde

A l'écoute de mon bateau

26 janvie

 

Les miles défilent sous la coque au rythme des dépressions qui se profilent toutes les 24 heures environ avec à la clef les changements de vent en direction et en intensité... Avec à la clef des manoeuvres pour essayer au maximum de conserver un cap plein EST. Mes mains ne sont pas vraiment au top... Je suis plus sensible au froid. Il faut dire qu'en plus des 7 kgs perdus dans la période de préparation, j'ai dû en perdre encore 3 ou 4...

27 janvier 

 

Il m'a fallu une semaine pour reprendre pleinement mon rythme de croisière... Non pas en solitaire, mais en solidaire... Une trilogie qui s'installe entre mon bateau, moi, et l'océan... Les sens en éveil plus qu'à la référence des appareils... A l'écoute de mon bateau, ses frissons, ses égarements, ses tremblements, ses soupirs, ses plaintes, ses ruades, ses longues glissades sur les vagues... L'océan, lui, vit sa vie variable et immuable à la fois, c'est nous qui devons nous adapter... Cette osmose est une chose difficile à expliquer tant elle est sous l'emprise de l'empire des sens, illogique parfois, magique également eternelle sous ce ciel si pur des hautes latitudes...

 

 

Capture d’écran 2020-01-28 à 09



30/01/2020
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres